Melaleuca Alternifolia
ou Arbre à thé d'Australie

Le genre Melaleuca compte quelque 150 éspèces d'arbres et d'arbustres, plus connues sous les noms d'arbres à thé ou, plus rarement, de myrtes à miel. Leur nom scientifique vient du grec melas (noir) et leukos (blanc) : en effet, l'écorce est foncée sur le tronc et les branches anciennes, alors qu'elles est blanche sur les jeunes rameaux. Malaleuca alternifolia et Melaleuca leucadendron sont deux éspèces parmi les plus connues et se rencontrent principalement en Australie et en Asie du Sud-Est.

La première est un arbuste d'aspect délicat, réputé pour ses propriétés médicinales. La seconde est un grand arbre aux larges feuilles connu aussi sous le nom de "cajeput". Ces deux plantes fournissent une huile aromatique aux vertus médicinales. Depuis longtemps, les arborigènres d'Australie utilisent l'huile extraite des melaleucas comme remède à toutes sortes de troubles et d'affections. Mais c'est seulement dans les années 1920 que leurs propriétés médicinales ont été reconnues par la communauté scientifique. Pendant la seconde guerre mondiale, les soldats australiens s'en servaient comme antiseptique. De nos jours, l'huile essentielle de melaleuca alternifolia est bien connue pour son action antiseptique et pour ses effets bénéfiques sur les désagréments causés par les germes responsable des mycoses. Elle favorise aussi la transpiration et les rejets des sécrétions des voies respiratoires. Malaleuca leucadendron produit une huile essentielle à l'arôme camphré et aux effets plus stimulants. Elle est utilisée pour traiter les infections des voies respiratoires et soulager la douleur, notamment les maux de dents.

Les Bundjalung, aborigènes australiens, utilisaient les feuilles broyées pour traiter les blessures et les infections cutanées. L'eau d'un lagon, dans lequel avaient macéré les feuilles de melaleuca qui y tombaient au fil des ans, était considérée par ce peuple comme un lieu investi d'un puissant pouvoir thérapeutique.

Le nom anglais de la plante, tea tree (arbre à thé) vient du capitaine Cook qui employa les feuilles en infusion pour en faire une boisson semblable au thé. En fait, le melaleuca n'a, d'un point de vue botanique, aucun lien de parenté avec le thé (Camelia sinensis).

Ce n'est qu'au début du XXe siècle que le chimiste australien A.R. Penfold décrivit pour la première fois les propriétés antiseptiques de l'huile essentielle tirée des feuilles par distillation à la vapeur d'eau. Au cours des années 1920, on commença à employer l'huile essentielle en chirurgie et en dentisterie pour prévenir ou combattre les infections de la peau et des muqueuses. En 1930, un chirurgien de Sydney publiait dans le Medical Journal of Australia une étude de cas relatant l'efficacité de l'huile essentielle pour nettoyer les plaies chirurgicales; en 1933, un article sur l'emploi de l'huile essentielle comme désinfectant paraissait dans le British Medical Journal. Durant la Seconde Guerre mondiale, on la considérait comme une substance essentielle pour le traitement des infections, au point que les cueilleurs de feuilles de melaleuca et les fabricants d'huile essentielle furent dispensés du service militaire en Australie.

Rendue désuète par l'arrivée des antibiotiques de synthèse dans la seconde moitié du XXe siècle, l'huile essentielle de melaleuca refait surface à la suite de campagnes publicitaires soutenues par le gouvernement australien.

Recherches:
Bien que les vertus antiseptiques, antibactériennes, antimicrobiennes et antifongiques de l'huile essentielle de melaleuca ne fassent aucun doute dans l'esprit des experts et qu'une multitude d'essais in vitro et in vivo en rendent compte, on dispose de peu d'études cliniques confirmant, hors de tout doute, son efficacité.1

Acné. Au cours d'un essai à simple insu mené auprès de 124 sujets souffrant d'acné, on a comparé les effets d'un gel renfermant 5 % d'huile essentielle à ceux d'une solution à 5 % de peroxyde de benzoyle, un anti-acnéique de synthèse. Bien que les effets du melaleuca aient été plus longs à se manifester, les résultats de l'étude ont démontré que les deux substances étaient aussi efficaces l'une que l'autre pour soulager les symptômes de cette affection. En outre, les sujets traités à l'huile essentielle ont subi moins d'effets indésirables que ceux qui recevaient le traitement au peroxyde (érythème, desquamation, démangeaisons, etc.).2

Action antifongique. De multiples essais in vitro ont permis d'établir que l'huile essentielle possédait une activité antifongique à large spectre.3

Onychomycose. Dans un essai mené auprès de 117 sujets souffrant d'onychomycose, on a comparé l'efficacité de l'huile essentielle à celle du clotrimazole en application topique. Les résultats ont démontré que les traitements étaient aussi efficaces l'un que l'autre4, mais l'absence d'un groupe placebo (cette affection cutanée guérit parfois sans traitement) et le fait que le clotrimazole en application topique n'est plus un traitement standard pour l'onychomycose ne permettent pas de conclure, hors de tout doute, que le melaleuca est efficace. Au cours d'une autre étude menée auprès de 60 sujets, on a démontré qu'une crème renfermant de la buténafine et de l'huile essentielle de melaleuca était plus efficace qu'un placebo pour traiter l'onychomycose.5

Pied d'athlète. Au cours d'un essai à double insu portant sur 104 sujets atteints de pied d'athlète, on a constaté qu'une crème renfermant 10 % d'huile essentielle de melaleuca était plus efficace qu'un placebo et aussi efficace qu'une crème renfermant 1 % de tolnaftate pour soulager les symptômes de cette affection cutanée.6 Cependant, au cours de cette même étude, des analyses ont révélé que le tolnaftate s'est révélé beaucoup plus efficace que le melaleuca pour éliminer les champignons. Les résultats d'un autre essai à double insu avec placebo ont permis d'établir qu'une solution à 50 % d'huile essentielle était plus efficace pour traiter le pied d'athlète qu'une solution n'en renfermant que 25 %.7

Candidose buccale. Les résultats d'un essai mené auprès de 27 patients atteints de SIDA et sujets au muguet indiquent qu'une solution d'huile essentielle, avec ou sans alcool, peut enrayer ou atténuer cette infection fongique buccale.8

Infections vaginales. De multiples essais in vitro ont établi l'action germicide de l'huile essentielle sur plusieurs pathogènes classiques du milieu vaginal, notamment Trichomonas vaginalis et Candida albicans, mais on ne dispose pas encore d'études sur les humains permettant d'établir hors de tout doute son efficacité dans le traitement des infections vaginales, de même que son innocuité. En 1962, un gynécologue publiait les résultats d'une série d'études de cas portant sur 130 femmes dont les infections vaginales furent traitées à l'huile essentielle de melaleuca (douches vaginales avec une solution à 1 % d'huile essentielle et tampons vaginaux imbibés d'une solution à 20 %, gardés en place pendant 24 heures). Après avoir comparé les résultats de ces interventions à ceux obtenus dans un groupe témoin traité à l'aide de suppositoires renfermant un germicide de synthèse, l'auteur concluait que les deux traitements étaient d'efficacité semblable.9 L'auteur d'une étude de cas publiée en 1991 rapportait que sa patiente, ayant refusé le traitement classique au métronidazole, avait soigné avec succès sa vaginite bactérienne à l'aide de tampons imbibés d'huile essentielle de melaleuca.10

Action antipelliculaire. Au cours d'un essai clinique mené auprès de 126 sujets, une préparation renfermant 5 % d'huile essentielle s'est révélée plus efficace qu'un placebo pour combattre les pellicules.11

Hygiène buccale. On a comparé, au cours d'une étude menée auprès de 30 sujets, les effets de la chlorhexidine, de l'ail et de l'huile essentielle de melaleuca. Les résultats ont démontré qu'une solution renfermant 0,2 % d'huile essentielle pouvait jouer le rôle d'un antiseptique buccal à large spectre.12

Infection au staphylocoque doré. Les résultats d'un essai effectué auprès de 20 patients hospitalisés indiquent qu'un onguent nasal renfermant 4 % d'huile essentielle de melaleuca et un savon corporel en contenant 5 % se sont révélés légèrement plus efficaces qu'un traitement médical classique (mupirocine et triclosan) pour contrer une infection due à une souche de staphylocoque doré résistante à la méticilline.13

Herpès labial. Au cours d'un essai à simple insu mené auprès de 18 sujets souffrant d'herpès labial, le traitement à l'huile essentielle s'est révélé légèrement supérieur au placebo, mais les différences n'étaient pas statistiquement significatives.14

Précautions
Attention:
*L'usage oral de l'huile essentielle de melaleuca doit se faire sous la supervision d'un aromathérapeute dûment formé.
*En raison des possibilités de réactions allergiques, on conseille de faire d'abord un essai sur une petite surface de la peau avant d'appliquer l'huile essentielle sur toute la zone à traiter.

Contre-indications:
*Aucune connue, sauf pour les personnes allergiques au melaleuca ou à d'autres membres de la famille des myrtacées.

Interactions:
Avec des plantes ou des suppléments: aucune connue.
Avec des médicaments: aucune connue.

Melaleuca alternifolia est efficace contre les mycoses, les verrues, les piqûres d'insectes, l'urticaire, l'acné, les poux, et les infections vaginales. M. leucadendron, qui fournit l'essence de cajeput, traite divers problèmes de peau, les rhumes, les sinusites, les bronchites, les troubles de l'estomac, les rhumatismes, les névralgies, et la goutte.

Cette huile entre dans la composition de toutes sortes de savons, déodorants, solutions pour bains de bouche et parfums.

ATTENTION : Melaleuca leucadendron est fortement déconseillé aux femmes enceintes. L'esence de cajeput, qui en est tirée, est même interdite dans certains pays

 

Résumé 1:

Propriétés :

- Antibactérien majeur à large spectre
- Antiviral
- Antiparasitaire
- Antiasthénique et neurotonique
- Immunostimulant
- Décongestionnant veineux
- Antispasmodique


Indications :

- Infections buccales : aphtes, abcès, gingivites,
- Entérites bactériennes, candidosiques, virales et parasitaires,
- Infections O.R.L. : otites, sinusites,
- Infections gynécologiques, urinaires et cutanées,
- Asthénie, épuisement général, fatigue cérébrale et cardiaque,
- Jambes lourdes et problèmes de circulation sanguine.

Usage externe :
- En diffusion, pour la prévention des rhumes et infections respiratoires.

Synergie :
Diffusion avec la myrte citronnée, le cyprès, l'eucalyptus et la mandarine.

Résumé 2:

L'arbre à thé d'Australie - Melaleuca Alternifolia - est une extraordinaire
ressource naturelle pour notre santé.
De nombreuses recherches scientifiques et médicales ont reconnu les vertus thérapeutiques et hygiéniques de l'huile essentielle de l'arbre à thé d'Australie (ainsi improprement baptisé par le capitaine Cook) qui est
devenue, relativement récemment d'ailleurs, la base de préparations
pharmaceutiques et antiseptiques naturelles, quand il s'agit de soigner :
Acné et boutons - Arthrite - Brûlures et coups de soleil - Coupures et
écorchures - Contusions - Cystites - Douleurs musculaires - Furoncles et abcès - Herpès - Infections des voies respiratoires - Infections vaginales- Mycoses - Piqûres d'insectes - Plaque dentaire - Varices -Verrues.

L'huile de Melaleuca est également de plus en plus largement utilisée, au contact de la peau et des muqueuses, dans la composition de produits
d'hygiène et cosmétiques. Et des recherches se développent en vue d'autres applications, y compris en agriculture.

__________________________________________

Tea-tree
Melaleuca Alternifolia

8 juin 2002, par Lydie Alves

Les feuilles donnent une huile essentielle presque transparente, légèrement verdâtre avec une odeur fraîche et camphrée, seulement produite en Australie.

Les aborigènes utilisent depuis des millénaires les propriétés très variées de cet " Arbre à Thé ". Des recherches scientifiques récentes ont montré que l'huile essentielle est un anti-infectieux et un antiviral puissant qui renforce les défenses immunitaires. Presque inconnu en France, le Tea Tree est de plus en plus employé dans les pays anglo-saxons.

Se mélange bien avec : le Citron, la Camomille, la Myrrhe.

Propriétés :
Stimulant immunitaire, cicatrisant, anti-infectieux urinaire et génital,
balsamique, expectorant, antiviral, anti-inflammatoire. Anti-stress,
antispasmophile, particulièrement conseillée pour prévenir les chocs
opératoires (avant l'intervention).

Indications :

Digestive : indigestion, gastro-entérite, colites, infections intestinales.
Excrétoire : cystite, infections vaginales.
Tête : rhumes, sinusite, otite, aphtes, gingivites, maux de gorge.
Respiratoire : bronchite, fièvre, grippe, toux.
Peau : Candida, plaies infectées, piqûres d'insectes, abcès, brûlures,
herpès, verrues, soins de la peau grasse, mycoses des ongles.

Conseils d'utilisation :
Voie Interne : possible.

Voie Externe : (chocs opératoires) : appliquer 10 à 20 gouttes d'H.E. sur la région à opérer et le long de la colonne vertébrale. Bains, massages,
rinçages de bouche, lavage vaginal, inhalations, etc.

_________________________________________

Tea-tree
Melaleuca Alternifolia
source: http://www.aromalves.com/article.php3?id_article=44

8 juin 2002, par Lydie Alves

Les feuilles donnent une huile essentielle presque transparente, légèrement verdâtre avec une odeur fraîche et camphrée, seulement produite en Australie.

Les aborigènes utilisent depuis des millénaires les propriétés très variées de cet " Arbre à Thé ". Des recherches scientifiques récentes ont montré que l’huile essentielle est un anti-infectieux et un antiviral puissant qui renforce les défenses immunitaires. Presque inconnu en France, le Tea Tree est de plus en plus employé dans les pays anglo-saxons.

Se mélange bien avec : le Citron, la Camomille, la Myrrhe.

Propriétés :
Stimulant immunitaire, cicatrisant, anti-infectieux urinaire et génital, balsamique, expectorant, antiviral, anti-inflammatoire. Anti-stress, antispasmophile, particulièrement conseillée pour prévenir les chocs opératoires (avant l’intervention).

Indications :

Digestive : indigestion, gastro-entérite, colites, infections intestinales.
Excrétoire : cystite, infections vaginales.
Tête : rhumes, sinusite, otite, aphtes, gingivites, maux de gorge.
Respiratoire : bronchite, fièvre, grippe, toux.
Peau : Candida, plaies infectées, piqûres d’insectes, abcès, brûlures, herpès, verrues, soins de la peau grasse, mycoses des ongles.

Imaginez maintenant des produits de nettoyage et désinfectants, savon à linge et à vaisselle, fait à la base de l'huile de cette plante ? ___________________________________________

Le melaleuca incomparable contre l'acné.

Issu de l’arbre à thé d’Australie, le melaleuca a été considéré comme un remède de brousse jusqu’au début du siècle, avant de trouver une nouvelle vie à partir des années soixante. C’est le meilleur traitement local contre l’acné, qui peut s’utiliser en complément des traitements par voie orale (ortie et bardane principalement).

Une action antiseptique : on sait aujourd’hui que cette substance, appelée Titrol sous sa forme brute et Mélasol en solution aqueuse, provient d’une espèce d’arbre à écorce papyracée : le Melaleuca alternifolia.
Les feuilles de melaleuca comportent de minuscules poches contenant une huile, reconnue pour son action antifongicide et antiseptique. Son fort pouvoir de pénétration en fait un remède incomparable dans le traitement de l’acné.
Il agit en douceur sans léser la peau délicate du visage, en raison de son très faible taux de cinéol, seul composant irritant de cette huile.
L'huile du melaleuca est récoltée et traitée par une entreprise australienne, qui propose une gamme de produits cosmétiques, depuis le savon contre les boutons et les points noirs, jusqu’aux crèmes de soins pour le corps et les mains.
__________________________________

Si vous êtes intéressés à en savoir davantage et connaître ces produits naturels, savons, désinfectant, produits de santé faits à base de cette huile formidable et des cosmétiques qui ne contiennent aucun produits chimiques toxiques, il vous suffit de contacter Bob Sampson, du Québec, au numéro suivant: 418.640.9418
ou lui écrire à:
bobsamson_igp@hotmail.com
et dites-lui que c'est Nenki qui vous envoie :-)